Audit industrie 4.0

Temps estimé pour la lecture de cet article : 7 min

Un audit 4.0 (aussi nommé audit industrie 4.0), qu’est-ce que c’est ? Quel est le bénéfice principal de cet exercice ? Qu’est-ce qu’il implique comme investissement pour l’entreprise qui le réalise ? Retrouvez dans cet article les réponses aux 10 questions les plus fréquemment posées.

 

No 1 – Quel est le principal livrable de l’audit industrie 4.0 ?

L’audit industrie 4.0 résulte en un rapport d’analyse composé de trois sections :

  • Évaluation de la maturité numérique : Suite à la conduite des ateliers avec le personnel-clé identifié, l’auditeur évalue la maturité numérique de l’entreprise dans ses trois zones (fabrication, client et administration) grâce à un questionnaire détaillé. Le rapport présente donc une évaluation complète de la maturité numérique de l’entreprise.
  • Plan numérique : Considérant la maturité de l’entreprise et ses orientations stratégiques et opérationnelles, l’auditeur présente également un plan numérique. Le plan comprend un certain nombre d’initiatives numériques permettant à l’entreprise d’amorcer et réaliser sa transformation numérique.
  • Plan d’action : Les actions requises pour permettre la réalisation du plan numérique sont également identifiées. Chaque action est assignée à un responsable, un budget et une date cible sont également identifiés.

 

 

No 2 – Quelles sont les recommandations les plus fréquentes suite à un audit industrie 4.0 ?

Une des recommandations les plus fréquentes issues d’un audit industrie 4.0 est souvent d’implanter ou mettre en place certains modules d’un ERP. Par exemple, on pourrait recommander d’utiliser un module pour la gestion d’inventaire et d’entrepôt.

Sachant que la PME manufacturière n’a pas toujours d’ERP, cela revient à dire qu’il faut implanter un ERP.

Une autre recommandation fréquente est de mettre en place un CRM pour supporter les activités de ventes, marketing et/ou service après-vente.

 

No 3 – Pourquoi je réaliserais un audit si je sais pertinemment que j’ai besoin d’un ERP ?

La grande valeur de l’audit industrie 4.0 est qu’il repose sur la planification stratégique de l’entreprise. En effet, un pré-requis essentiel est une planification stratégique à jour (datant moins de deux ans) comprenant de orientations stratégiques et opérationnelles claires (chiffrées).

On réalise l’audit autour de ces orientations stratégiques. L’équipe d’audit examine jusqu’à 25 processus. On utilise un niveau de détail particulièrement développé pour les cinq processus à enjeu (reliés aux orientations stratégiques).

Il en résulte donc que l’audit s’assied sur la stratégie de l’entreprise. Le contenu du plan numérique et du plan d’action sont donc forcément au service de la réalisation des objectifs stratégiques.

 

No 4 – Combien coûte un audit industrie 4.0 ?

Il faut prévoir un montant d’environ 15 000 $ pour réaliser un audit industrie 4.0. Ceci est valable pour une entité légale, un site physique.

Les coûts peuvent être revus à la hausse si d’autres sites s’ajoutent ou qu’on désire apporter une profondeur encore plus grande (par exemple, au-delà de 25 processus).

Sachez qu’il existe un programme de subvention du MEI qui peut couvrir une grande partie sinon la totalité des coûts de l’audit industrie 4.0.

 

No 5 – Quel effort mon entreprise doit-elle investir dans l’audit ?

Bien que l’audit soit réalisé principale par un auditeur ou une équipe d’auditeurs, il est indispensable que le personnel-clé de l’entreprise soit disponible pour fournir l’information pertinente à l’équipe d’audit.

Globalement, on juge qu’un effort total de 3 jours-personnes est requis et essentiel à la bonne conduite du projet.

On répartit cet effort sur cinq à sept ateliers d’une durée maximale d’une demi-journée chacun.

 

No 6 – Quelle est le principal bénéfice à réaliser un audit complet ?

La réalité, c’est qu’il y a trois grands bénéfices à réaliser un audit industrie 4.0 :

  • Le premier, c’est qu’il repose sur les orientations stratégiques et opérationnelles de l’entreprise. On réalise donc l’exercice en ayant en vue constamment ce que cible cette entreprise manufacturière.
  • En deuxième lieu, c’est un exercice complet. Lors de l’évaluation de la maturité numérique de l’entreprise, on examine l’ensemble des processus de l’entreprise. On n’épargne donc aucun secteur de l’entreprise.
  • Enfin, on développe un niveau de détail très développé avec les processus à enjeu (reliés au plan stratégique). Cela permet de porter une attention particulière « là où ça fait mal ».

 

No 7 – On réalise un audit en combien de temps ?

On réalise normalement un audit sur un horizon de deux mois. Il peut s’étendre jusqu’à trois mois, tout dépendant de la disponibilité du personnel-clé de l’entreprise et/ou de l’auditeur.

 

No 8 – Qui dois-je impliquer lors des ateliers de travail ?

Pour réaliser l’audit dans les meilleurs conditions, il faut rendre disponible le personnel-clé requis pour l’exercice. En effet, l’auditeur va réaliser un meilleur travail si on parvient à lui fournir l’information requise.

  • L’entreprise doit nommer un chargé de projet. Le chargé de projet jouera le rôle de coordination dans l’entreprise et s’assurera que les personnes désignée se rendent disponibles.
  • On forme aussi un comité directeur. Le comité doit notamment identifier les bons joueurs clés et confirmer la liste des processus à enjeu. Il assiste à la rencontre de démarrage mais aussi à la présentation du rapport final.
  • Lors de la rencontre d’ouverture, on fera un survol des processus qui à examiner lors des ateliers. Chaque personne impliquée dans les ateliers doit être présente. L’objectif est qu’elle comprenne l’information qu’elle devra colliger, recueillir et fournir lors de ces ateliers.

 

No 9 – Comment se déroule cette activité ? Quelles sont les grandes phases ?

Pour réaliser un audit industrie 4.0, on passe normalement à travers six grandes phases.

  1. On réalise d’abord une rencontre de démarrage. Lors de celle-ci, l’auditeur rencontre le chargé de projet et le comité directe et on discute des attentes de l’entreprise et du processus d’audit, du déroulement de l’exercice.
  2. Préparation de la fiche d’entreprise. Par la suite, l’entreprise complète la fiche d’entreprise. C’est le rôle de l’auditeur de valider la fiche.
  3. Lors de la réunion d’ouverture, on rencontre les différentes personnes-clés identifiées pour les ateliers-diagnostics. On s’assure qu’ils comprennent l’information qu’ils devront fournir durant ces ateliers.
  4. On tient par la suite différentes rencontres-ateliers de diagnostic. Nous sommes au coeur de l’exercice. On revoit donc les différents processus sans et avec enjeu. On couvre également la stratégie d’affaires et la stratégie numérique.
  5. L’auditeur procède ensuite à l’analyse des résultats et à la rédaction du rapport d’audit industrie 4.0.
  6. Enfin, l’auditeur présente son rapport au comité de directeur, discuté puis approuvé par ce dernier.

 

No 10 – On réalise un audit industrie 4.0 dans quel type d’entreprise ?

L’audit industrie 4.0 s’adresse aux entreprises manufacturières ou entreprises qui ont une certaine activité de fabrication.

Fait intéressant à noter : le programme du MEI va s’étendre d’ici peu à d’autres secteurs d’activités.

Votre organisation veut passer au numérique ou accélérer sa transformation ? Téléchargez notre eBook « Comment propulser votre PME à l’ère numérique 🚀 ».

 

Références

Pour de l’information complémentaire, le lecteur peut se référer au besoin aux articles suivants :

Simon Chamberland
Simon oeuvre dans le milieu des technologies de l'information depuis 1995. Il possède plus de vingt années d'expérience de conseil en technologies de l'information et gestion. Il a débuté sa pratique de consultant indépendant en 2007 et a fondé Brome Conseil en 2009. Il est Président et Conseiller senior au sein de l'entreprise. Simon réside à Sutton, dans la région de Brome-Missisquoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*