Sélection ERP : Cinq raisons de ne pas tourner les coins ronds !
Sélection ERP : Cinq raisons de ne pas tourner les coins ronds !

Temps estimé pour la lecture de cet article : 5 min

Si votre PME est à un carrefour et qu’elle doit prendre une décision quant à sa sélection ERP, voici cinq raisons pour ne pas prendre ce choix à la légère.

Votre beau-frère vous dit d’utiliser Zoho One ou Odoo ?

On l’aime bien votre beau-frère (!) mais ne pas faire vos devoirs lors de la phase de sélection ERP vous expose en effet à des risques importants. L’objectif de ce billet est de vous donner un aperçu de ces risques.

Il y a plusieurs années, un collègue impliqué dans un de mes projets trouvait que mes activités de gestion de projets avait plusieurs déficiences et que je coupais un peu trop les coins ronds.

J’avais rétorqué que je ne visais pas la perfection et que considérant les contraintes du fameux triangle de performance, je gérais mes risques en conséquence.

L’expression est restée dans les annales et aujourd’hui, je fais souvent référence à cet épisode.

Le monde des ERP est complexe. De par son étendue et sa durée de vie (en moyenne de 5 à 10 ans), un ERP a forcément un impact large sur les opérations de l’entreprise.

Sauter la phase de sélection entraîne des conséquences à court, moyen et long terme. Je vous expose donc certaines de ces conséquences ci-bas. J’espère que vous trouverez dans ce billet assez de raisons pour justifier votre sélection ERP.

# 1 : Afin de minimiser les gaps ou besoins d’affaires non-comblés

Une mauvaise sélection ERP entraîne directement des besoins d’affaires non-comblés. Ceux-ci sont identifiés progressivement en cours de projet.

On se rend donc compte qu’il ne sera pas possible de configurer le progiciel pour répondre à certains besoins.

On devra alors personnaliser l’ERP par du code, revoir certains processus d’affaires ou encore vivre avec le fait que ces besoins d’affaire ne seront pas comblés.

Si vous faites une sélection ERP rigoureuse, vous aurez nécessairement une solution choisie en fonction de vos besoins d’affaires.

Vous pourriez quand même vous retrouver avec certains gaps ou besoins non-comblés. Mais au moins, vous aurez minimisé le nombre de gaps.

Pour plus d’information, consultez notre billet sur le mythe de l’implantation vanille d’un ERP.

# 2 : Pour avoir accès à un large bassin de spécialistes du ERP

Votre beau-frère vous recommande un ERP monté par son voisin, dans le sous-sol ?

Sachez que si c’est le cas, vous aurez de la misère à trouver des ressources fonctionnelles et techniques pour réaliser votre projet d’implantation ERP.

Je recommande régulièrement à mes clients de considérer des ERP de premier plan, largement utilisés au Québec. Cela augmente les chances d’avoir amplement de ressources disponibles pour réaliser le projet, mais aussi pour supporter la solution une fois qu’elle sera en production.

# 3 – Pour un ERP aligné sur vos facteurs-clés de succès

Lors d’une phase de sélection ERP, vous pouvez réfléchir sérieusement et identifier quel type de produit vous avez besoin afin d’être aligné sur vos facteurs-clés de succès.

Par exemple, un traiteur avec qui je discutais récemment cherchait une solution intégrée fonctionnant sur tablette. Il était très important pour lui d’avoir une solution facile à utiliser pour personnaliser les commandes de ses clients.

Cet élément est donc crucial dans le choix de la solution ERP. Je lui ai donc recommandé d’orienter son choix vers des solutions ERP desservant son marché vertical (catering software).

# 4 – Afin de faire affaire avec une compagnie établie

Voulez-vous vous exposer à faire affaire avec un éditeur de logiciel ERP qui pourrait fermer boutique dans une année ou deux ?

Ou qui aurait de la misère à conserver son équipe de recherche et développement ?

Est-il important pour vous que cet éditeur continue à faire évoluer les fonctionnalités du produit que vous acheté ?

Voulez-vous faire affaire avec une compagnie qui risque fortement d’être achetée par une autre ? Ce qui signifie que votre ERP pourrait disparaître à terme ?

Ces questions sont toutes valables.

Je vous suggère donc fortement d’intégrer ces critères dans votre grille de sélection ERP.

# 5 – Pour avoir le meilleur rapport qualité-prix

En réalisant une phase de sélection ERP sérieuse, vous serez à même d’évaluer l’adéquation entre la solution et vos besoins d’entreprise.

Une évaluation budgétaire détaillée du coût des logiciels et services par les différents intégrateurs vous permettra de juger du rapport qualité-prix de chaque solution.

Ne pas le faire vous expose inévitablement à une situation où vous aurez l’impression de ne pas en avoir eu pour votre argent.

Conclusion : Votre sélection ERP a assez de raisons pour être justifiée !

Vous le constaterez sans aucun doute. Ne pas faire de sélection ERP car on n’a pas le temps ou l’argent nécessaire, c’est absolument futile.

Saviez-vous qu’un ERP est utilisé en moyenne pendant 5 à 10 ans ?

Réaliser le choix du mauvais ERP ou non-optimal a donc des conséquences à court, moyen et long terme.

Une sélection ERP ne vous permettra pas d’atteindre une situation parfaite. Cependant, elle vous en rapprochera et vous permettra à tout le moins de démarrer votre projet ERP du bon pied.

Références et lectures additionnelles

Je vous invite à parcourir les pages suivantes. Elles renferment des informations utiles et forment un excellent complément à ce billet.


Simon Chamberland
Simon oeuvre dans le milieu des technologies de l'information depuis 1995. Il possède une quinzaine années d'expérience de conseil en technologies de l'information et gestion. Il a débuté sa pratique de consultant indépendant en 2007 et a fondé Brome Conseil en 2009. Il est Président et Conseiller senior au sein de l'entreprise. Simon réside à Sutton, dans la région de Brome-Missisquoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*