Reconnaissance faciale en B2C et B2B avec David Grégoire | Brome Conseil

Temps estimé pour la lecture de cet article : 1 min

Quelles sont les applications potentielles des technologies de reconnaissance faciale en B2C (business to consumer) et B2B (business to business) ?

Quelles sont les implications légales de son application ?

Un consentement est-il requis auprès du client ? Peut-il retirer son consentement d’une certaine façon ?

David Grégoire est en direct avec nous pour parler de ses recherches et expérimentations au niveau de la reconnaissance faciale. ??????

C’est un entrepreneur techno qui a le double talent d’être doté d’une excellente vision « business » tout en ayant l’expertise technologique supportant l’exécution de la vision.

Après des années folles comme VP Technologies chez Voyages à Rabais, il a lancé plusieurs projets comme Snap Shop (une application de photos pour le commerce électronique), Monsieur ECommerce et OWG Voyages.

Son plus récent projet est NeatCar. ??✨

Alors que nous avions partagé ensemble quelques descentes de ski, David m’avait raconté quelques-unes de ses expérimentations et découvertes avec la reconnaissance faciale.

Il nous présente aujourd’hui sa vision sur les utilisations potentielles de cette technologie, tant dans le B2C (business to consumer) que dans le B2B (business to business).

Simon Chamberland
Simon oeuvre dans le milieu des technologies de l'information depuis 1995. Il possède une quinzaine années d'expérience de conseil en technologies de l'information et gestion. Il a débuté sa pratique de consultant indépendant en 2007 et a fondé Brome Conseil en 2009. Il est Président et Conseiller senior au sein de l'entreprise. Simon réside à Sutton, dans la région de Brome-Missisquoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*